Hommage à Yves Klein

Château-musée Grimaldi exposition printemps 2015 : Hommage à Yves Klein

La ville de Cagnes a voulu fêter l’acquisition d’une nouvelle œuvre d’Yves Klein  : Cagnes-sur-Mer, tableau de jeunesse représentant le Haut-de-Cagnes. Ce fut l’occasion d’explorer les liens qui unissent Yves Klein, sa famille, son œuvre et la commune. Une exposition historique, mais aussi contemporaine  : les artistes ont investi le Haut-de-Cagnes sur le thème d’Yves Klein et de la représentation du château.

Cécile Bertran, conservatrice des musées de Cagnes-sur-Mer

Description du projet

Participer à cette exposition avait  un sens particulier. Voici l’anecdote: 

J’ai toujours vécu et/ ou travaillé dans le haut de Cagnes. Je suis très sensible à l’oeuvre d’Yves Klein. Lorsque j’ai découvert l’Ecole de Nice à l’ouverture du MAMAC de Nice, j’en ai parlé avec enthousiasme à mes parents. Mon père fut horrifié: il connaissait Yves Klein à qui il avait loué un studio dans la Bourgade au dessus de son premier restaurant « le foyer des artistes ». Mon père étant mécanicien de précision de formation et travaillant le fer forgé, Yves Klein lui avait demandé de lui forger des tiges pour fixer ses désormais célèbres éponges bleues. Yves Klein, probablement dans le besoin à l’époque, s’est révélé mauvais payeur. Mon père lui a donné congés. Quand il a récupéré le logement il était furieux de constater que ce dernier lui avait laissé une panique terrible: le studio était envahi d’éponges bleues plantées dans les tiges que mon père avait forgé pour lui !Furieux, mon père jeta tout se « bric à brac » et maudit ce mauvais payeur …

Si mon père avait eu la même sensibilité que la mienne… l’avenir en aurait peut être été différent …